Anciens copains du Lycée Mignet

Retrouvailles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
parlange
bavard


Nombre de messages : 6
Age : 69
Localisation : Tours
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Dim 10 Jan 2010, 12:36

Antonin Fabre, quel personnage ! Ecrasant de culture classique pour l'élève terne comme la blouse grise de l’interne que j'étais, invoquant Anaxagore en se frappant le front ("Anaxagore à moi !") lorsqu'il nous entendait proférer une énormité (ses élèves n’avaient pas la même appréciation de l’énormité !). Il représentait cette culture brillante, polie par le théâtre, les grands poètes classiques (il détestait Apollinaire qui ignorait la ponctuation….), les auteurs et penseurs grecs, mais aussi la permanence des paysages à travers l’histoire de la culture (d’Ovide à Cézanne) et l’éducation à la beauté des choses et des gens…. Bref, une impression forte comme m’en ont laissé plusieurs de ces enseignants que nous avions de multiples raisons de détester et qui nous ont quand même profondément marqués.
A la fin des années 60, Antonin Fabre avait été l’objet d’une émission de l’ORTF dans le cadre de l’émission de Knapp et Bringuier « les conteurs » ; il avait été filmé dans sa maison qui devait être quelque part sur les pentes de Sainte-Victoire (je n’ose pas suggérer Saint-Antonin….) et y avait énoncé avec humour et sérénité sa vision du monde, paisible et harmonieuse. Quelqu’un a-t-il le souvenir de cette émission ?

Pour faire le pendant à cette vision classique au charme de l’antiquité, je veux aussi rendre hommage à un autre prof de lettres que je n’ai pas connu en tant que tel, mais seulement dans le cadre du ciné-club : Pelinq animait cette institution qui a fait découvrir (aux internes principalement, et nous en avions bien besoin ! ), toutes les richesses du patrimoine français et américain du cinéma, la magie des images auxquelles il apportait du sens, ces envolées d’imaginaire rythmées par le ronron du projecteur et les craquements des collures du film….
Nous grimpions au dernier étage en courant comme des fous pour nous précipiter dans cette salle modestement équipée, mais magique où se déroulait le rituel : le brouhaha, puis le silence, l’introduction de présentation par Pelinq, puis le noir, puis le décompte à l’écran du pré-générique, 7, 6, 5, 4, 3, puis le top sonore……..
Avez-vous des souvenirs de vos expériences de jeunes cinéphiles des années 50/60 ? (nos cartes portaient les mentions de nos classes d’âge J2 et J3 qui correspondaient à la classification des cartes de ravitaillement de la guerre… On n’avait pas encore inventé les ados, pré-ados, jeunes adultes et autres adulescents…).

amitiés
robert parlange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philippe
Admin


Nombre de messages : 508
Age : 62
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Dim 10 Jan 2010, 16:01

merci de ce bel hommage
personnellement je n'ai pas connu A.Fabre puisque entré au lycée en 1964. Quant au ciné club il se déroulait au Cezanne !! si mes souvenirs sont exacts, les filles (qui venaient d'autres lycées) étaient au balcon, les garçons en bas !!! pas de mixité dans les années 60 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyceemignet.frbb.net
bertrand
tres bavard


Nombre de messages : 34
Age : 66
Localisation : Carentoir Bretagne
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Sam 06 Fév 2010, 10:14

Salut!

Je suis entré au bahut en septembre 1963...le ciné club était encore à côté de la salle de dessin de M. Vasseur.
Notre ciné Club a dû migrer en ville (on y allait en rang et sous haute surveillance!) à la rentrée 1964.
Quand le ciné club a déménagé, les fauteuils du "Cézanne" m'ont paru d'un luxe inoui!
Curieux, mais au Cézanne, je me souviens surtout de M.Martin (allias Rachtock)...pourtant, M.Pellincq était bien là.
Merci à ces profs qui étaient aussi de vrais éducateurs!

Cordialement, Bertrand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
parlange
bavard


Nombre de messages : 6
Age : 69
Localisation : Tours
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Sam 06 Fév 2010, 16:08

Pour ma génération, entrée en 6ème en 1958, le ciné-club était en effet encore dans une salle du dernier étage, au même niveau que la salle d'Allemand de Cuyer et que celle de dessin de M Vasseur.

C'était une salle qui servait aussi de salle de conférences, salle de théâtre et je crois même l'avoir fréquentée pour des distributions de prix.

Les internes fournissaient la plupart du temps le public, ce qu'on appelle maintenant "public captif", toujours disponibles et heureux de se voir proposer des distractions. A ce titre, nous étions souvent mobilisés pour faire de la figuration devant des conférenciers dont j'ai tout oublié....

Nous étions également présents pour poser des questions intelligentes lors des interventions des services de l'orientation scolaire ; je me souviens d'une question remarquable posé par un brillant sujet "Je voudrais devenir censeur; est-ce que j'ai besoin d'aller jusqu'au bac ?" Succès délirant, évidemment.
Je me souviens aussi d'une soirée de théâtre russe où se produisirent les élèves d'une prof d'anthologie, encore plus russe que Castafiore était italienne, dotée d'un accent et d'une allure de diva d'un exotisme inoubliable.
Je me souviens aussi d'un autre évènement culturel marquant : début des années 60, un orchestre de lycéens allemands était venu se produire dans la cour du lycée. Nous étions installés dans la grande cour, mais les notables (proviseur, censeur, surveillants généraux....), conscients de leur supériorité de droit divin, s'étaient placés sur la galerie qui dominait la cour ; sauf qu'une fois assis, leur têtes disparurent derrière la rambarde et que, pour faire cesser les rires du public, il leur fallut tous se lever puis assister debout à l'ensemble du concert. C'est peut-être de ce jour que date mon adoration pour "zéro de conduite" de Jean Vigo.

Amitiés

robert parlange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel
tres bavard


Nombre de messages : 12
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Dim 02 Mai 2010, 10:12

parlange a écrit:
Antonin Fabre, quel personnage ! Écrasant de culture classique pour l'élève terne comme la blouse grise de l’interne que j'étais...
À la fin des années 60, Antonin Fabre avait été l’objet d’une émission de l’ORTF dans le cadre de l’émission de Knapp et Bringuier « les conteurs » ; il avait été filmé dans sa maison qui devait être quelque part sur les pentes de Sainte-Victoire (je n’ose pas suggérer Saint-Antonin….) et y avait énoncé avec humour et sérénité sa vision du monde, paisible et harmonieuse. Quelqu’un a-t-il le souvenir de cette émission ?
robert parlange

Je n'ai pas le souvenir de cette émission (hélas), mais en revanche je me permets ici de vous dire qu'Antonin a été la vedette d'une autre émission, un jour d'ouverture de la chasse, lui Nemrod impénitent !
C'était en 1969, sur la deuxième chaîne, il était interviewé, au Pavillon Vendôme si mes souvenirs sont bons, par Max Favavelli.
Si cela intéresse certains, j'en parle ici, dans mon blog.

http://www.samuelhuet.com/blog/index.php?post/2008/09/14/539-l-heure-de-la-chasse-a-sonne

Je saisis l'occasion, car la flamme de mes souvenirs se ranime, pour raconter qu'un jour (à Toussaint 59 ?), j'eus le culot, en compagnie d'un ancien condisciple, de rendre visite à Antonin, chez lui, sans prendre la peine de m'annoncer (à cet âge, on ne doute de rien !). Il était absorbé dans une partie de cartes, et ne nous consacra donc qu'une attention discrète. Apprenant le lieu de ma résidence, il se tourna vers sa femme : "Lucie, tu te souviens de notre voyage de noces ? A La Tour du Pin, cette ville où les parapluies sont si grands...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philippe
Admin


Nombre de messages : 508
Age : 62
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Dim 02 Mai 2010, 10:51

c'est si bon ces anecdotes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyceemignet.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)   Aujourd'hui à 19:04

Revenir en haut Aller en bas
 
lettres, culture et cinéma (fin années 50, début années 60)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos conseils cinéma
» Planning Cinéma d'animation Disney dans les prochaines années !
» Recherche Magazine Fripounet années 90 à 93
» [TripReport - Terminé] Un début d'années magique... Weekend du 2 et 3 Janvier 2010
» la meilleur vente de l'année 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anciens copains du Lycée Mignet :: Bienvenue à tous....-
Sauter vers: